Nier la propriété privée, c’est nier Dieu

Merci à Libertas pour cet article. Même s’il y a quelques points faibles (notamment sur la notion de juste prix) dans l’argumentation du Père Emmanuel André, il est rassurant de voir qu’à une certaine époque un prêtre pouvait clairement affirmer que nier la propriété privée, c’était nier le septième commandement. Prions pour que nos prêtres en aient aujourd’hui conscience.

Extrait de l’examen de conscience à partir du Catéchisme de la famille chrétienne, par le Père Emmanuel André (1826-1903), curé du Mesnil Saint Loup

Source : https://fr.calameo.com/read/0000273994dd9ceea3e90

LEÇON 1 – Le septième commandement : «Tu ne voleras pas»

Qu’est-ce que le vol ?

C’est le fait de celui qui s’approprie le bien d’autrui.

Pourquoi Dieu défend-Il le vol ?

Parce qu’Il veut garder à chacun ce qui est à lui, et c’est justice. Or Dieu est juste, et Il nous le fait voir en défendant le vol.

Le vol est donc toujours un péché ?

Oui, et le péché est plus ou moins grave, selon la valeur de l’objet volé, et aussi selon les dispositions de celui qui vole.

Pourquoi dites-vous selon les dispositions de celui qui vole ?

Parce que celui qui volerait un objet de peu de valeur avec la volonté d’en voler un plus grand, s’il le pouvait, commettrait tout de même un péché mortel.

A qui le vol fait-il du mal ?

A celui qui vole et à celui qui est volé : au premier parce qu’il perd la grâce de Dieu, au second parce qu’il perd son bien.

LEÇON 2 – Diverses manières de faire tort au prochain

Y a-t-il plusieurs manières de faire tort au prochain ?

Il y en a plusieurs, bien qu’elles n’aient pas toute l’apparence du vol.

Quelles sont les plus ordinaires ?

Elles se rencontrent souvent dans les ventes et les achats, car chacun veut vendre cher et acheter bon marché, ce qui n’est pas toujours selon la justice.

Comment pèche-t-on en voulant vendre cher ?

En ce que souvent on vend au-dessus du prix, ce qui est injuste.

Comment pèche-t-on en voulant acheter bon marché ?

En cherchant à acquérir quelque objet au-dessous de son prix, et en profitant pour cela ou de l’ignorance ou de l’inattention du vendeur.

N’y a-t-il pas d’autres moyens de faire tort au prochain ?

Il y en a à l’infini : par exemple, en l’empêchant de faire un gain légitime, en lui faisant une concurrence déloyale, en vendant à faux poids, en trompant sur les qualités d’une marchandise, etc.

LEÇON 3 – La propriété

Toutes ces manières de faire tort au prochain sont donc autant d’atteintes à la propriété ?

Incontestablement : et la propriété est un droit sans lequel la société ne saurait subsister.

Qu’est-ce donc que la propriété ?

C’est le droit que chacun a d’avoir et de conserver ce qui est à lui, et d’en user selon son besoin et sa volonté.

Quelle est l’origine de ce droit ?

L’origine de la propriété est dans la volonté même de Dieu, laquelle est la règle de toute justice.

Comment Dieu a-t-il manifesté Sa volonté à ce sujet ?

Il l’a manifestée quant au commencement Il a soumis la terre au domaine de l’homme, et quand Il a fait à tous et à chacun le commandement de ne point prendre le bien d’autrui.

LEÇON 4 – Pourquoi Dieu a constitué la propriété

Quelle est la raison de la propriété ?

Dieu ayant constitué la famille, a créé d’abord pour elle le droit de propriété, et de la famille ce droit passe à l’individu.

Adam était-il propriétaire de la terre entière ?

Non, il possédait seulement ce que Dieu lui en avait donné, mais avec le droit d’accroissement par son travail.

Ainsi la propriété peut venir à l’homme de plusieurs manières ?

Oui, d’abord par l’héritage et ensuite par le travail.

Ne peut-elle pas s’accroître encore autrement ?

Oui, à savoir par voie d’achat ou de donation.

Ceci ne nous découvre-t-il pas bien des moyens d’injustice ?

Assurément ; car celui qui, sans raison légitime, empêcherait les héritages, le travail, les achats et les donations, pécherait contre le commandement de Dieu.

LEÇON 5 Le droit de Dieu

La propriété n’est-elle point un droit sacré ?

Oui, parce qu’elle est une participation du souverain domaine de Dieu.

Expliquez-nous cette doctrine ?

Dieu étant le Créateur de toutes choses, en est le souverain maître, et Son domaine souverain est inaliénable : dans Sa bonté, Il a créé l’homme à Son image et à Sa ressemblance, et comme Il lui a donné la raison et la liberté, image des perfections divines, Il lui a donné aussi la propriété, image de Son suprême domaine sur toutes choses.

Que suit-il de là ?

Il s’ensuit que l’homme ne doit user de la propriété que selon la volonté et l’ordre de Dieu, de même qu’il doit user de la raison selon la vérité de Dieu et de sa liberté selon la loi de son Créateur.

Que remarquez-vous à ce sujet ?

Que si la propriété est tant attaquée aujourd’hui, c’est que l’on ne veut pas reconnaître le souverain domaine de Dieu. On nie la propriété dans d’homme, parce qu’on veut la nier en Dieu.

Est-ce possible ?

On n’arrivera pas à ôter à Dieu Sa suprême puissance mais on peut travailler à en offusquer la connaissance. L’infortuné qui a dit : Dieu, c’est le mal, est celui-là même qui a dit : La propriété, c’est le vol.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s