12 tours que l’Antéchrist utilisera pour détruire les chrétiens

Traduction de l’article « Ven. Fulton Sheen lays out the 12 tricks anti-Christ will use to destroy Christians » écrit par Pete Baklinski sur Lifesitenews.com

On a dit que le plus grand tour que le Diable ait jamais réussi a été de convaincre tout le monde qu’il n’existait pas. Dans la même veine, le plus grand tour que fera l’Antéchrist sera de convaincre les hommes qu’il est le sauveur du monde au lieu de son destructeur, selon un puissant sermon radiophonique donné par Vénérable Serviteur de Dieu, l’Archevêque Fulton J. Sheen en 1947 qui a été extrait d’une archive numérique et publié sur YouTube la semaine dernière.

Comme le diable, dont la marque de fabrique est de tordre la vérité pour vendre le péché, ainsi l’Antéchrist, selon Sheen, déformera l’esprit des hommes pour leur faire croire qu’il est le « Grand Humanitaire » qui « parlera de paix, de prospérité et de richesses. »

Alors que la description de Sheen de l’Antéchrist a été donnée il y a près de 70 ans, ses paroles sont encore plus pertinentes à notre époque qu’elles ne l’étaient à la sienne. Son message prophétique est absolument crucial pour tout chrétien sincère qui cherche à être fidèle au Christ jusqu’à la fin. Il déclare:

L’Antéchrist ne sera pas appelé ainsi, sinon il n’aurait aucun adepte. Il ne portera pas de collants rouges, ne vomira pas de soufre, ne portera pas de lance, et n’agitera pas une queue fléchée comme Mephistopheles dans Faust.

Nulle part dans la Sainte Écriture on ne trouve de justification pour le mythe populaire du diable comme un bouffon qui est habillé comme le premier « rouge ». Il est plutôt décrit comme un ange déchu, et comme « le Prince de ce monde » dont l’affaire est de nous dire qu’il n’y a pas d’autre monde. Sa logique est simple: s’il n’y a pas de paradis, il n’y a pas d’enfer; s’il n’y a pas d’enfer, il n’y a pas de péché; s’il n’y a pas de péché, il n’y a pas de juge, et s’il n’y a pas de jugement, alors le mal est bon et le bien est le mal.

Mais en plus de toutes ces descriptions, Notre-Seigneur nous dit qu’il sera tellement semblable à lui-même, qu’il trompera même les élus – et certainement aucun diable que nous avons jamais vu dans les livres d’images ne peut tromper même les élus. Comment va-t-il venir dans cette nouvelle ère pour gagner des adeptes à sa religion?

Les signes de l’Antéchrist:

  • Il viendra déguisé en Grand Humanitaire; il parlera de paix, de prospérité et d’abondance, non comme moyen de nous conduire à Dieu, mais comme fin en soi.
  • Il écrira des livres sur la nouvelle idée de Dieu pour s’adapter à la façon dont les gens vivent.
  • [Il] induira la foi en l’astrologie pour ne pas faire de la volonté mais des étoiles les responsables de nos péchés.
  • Il expliquera psychologiquement la culpabilité comme du sexe refoulé, fera honte aux hommes si leurs semblables disent qu’ils ne sont pas ouverts d’esprits et progressistes (note du traducteur: j’ai traduit « liberal » par progressiste et non « libéral » car aux Etats-Unis, « liberal » signifie plutôt progressiste).
  • Il identifiera la tolérance avec l’indifférence au bien et au mal.
  • Il favorisera plus de divorces sous le déguisement qu’un autre partenaire est «vital».
  • Il augmentera l’amour pour l’amour et diminuera l’amour pour les personnes.
  • Il invoquera la religion pour détruire la religion.
  • Il parlera même du Christ et dira qu’il était le plus grand homme qui ait jamais vécu.
  • Sa mission, dira-t-il, sera de libérer les hommes des servitudes de la superstition et du fascisme, qu’il ne définira jamais.
  • Au milieu de tout son amour apparent pour l’humanité et de ses beaux discours de liberté et d’égalité, il aura un grand secret qu’il ne dira à personne; il ne croira pas en Dieu. Et parce que sa religion sera la fraternité sans la paternité de Dieu, il séduira même les élus.
  • Il établira une contre-Église, qui sera le singe de l’Église parce que, lui le Diable, est le singe de Dieu. Ce sera le corps mystique de l’Antéchrist qui, en apparence, ressemblera à l’Église en tant que corps mystique du Christ. Dans un besoin désespéré de Dieu, il amènera l’homme moderne, dans sa solitude et sa frustration, à avoir de plus en plus faim d’appartenir à sa communauté, ce qui permettra à l’homme d’élargir ses objectifs sans avoir besoin de modifications personnelles et sans culpabilité personnelle. Ce sont des jours où le diable a reçu une corde particulièrement longue.

Sheen déclare qu’il soulève ses préoccupations au sujet de l’anti-Christ, non pas parce qu’il craint pour la survie de l’Église Catholique, mais à cause de la dévastation que l’Antéchrist apportera à ceux qui n’ont pas la foi.

« Ce n’est pas l’infaillibilité qui nous inquiète, mais la chute du monde dans la faillibilité; nous ne tremblons pas que Dieu soit détrôné, mais que la barbarie puisse régner; ce n’est pas la Transsubstantiation qui peut périr, mais la maison; pas les sacrements qui peuvent disparaître, mais la loi morale.  »

Sheen a confiance que, puisque l’Église a survécu à d’autres grandes crises dans ses siècles d’existence, «elle vivra pour chanter un requiem sur les maux du présent».

« L’Eglise peut avoir ses Vendredis Saints mais ce ne sont que des préludes à ses Dimanches de Pâques, car la promesse divine ne sera jamais annulée: ». . . et les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle. Voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. « (Matthieu 28:20) » Quiconque tombera sur ces pierres sera meurtri. « (Luc 20:18). »

« Jamais auparavant dans l’histoire il n’y avait eu un argument aussi fort pour le besoin du christianisme, car les hommes découvrent maintenant que leur misère et leurs malheurs, leurs guerres et leurs révolutions augmentent en proportion directe de la négligence du christianisme. Le mal est auto-destructeur; le bien seul est auto-préservant », a-t-il déclaré.

Sheen a exhorté ses auditeurs à prendre des mesures concrètes contre les maux du jour en puisant dans les ressources spirituelles données par Dieu pour la bataille.

En tant que chrétiens, nous devons réaliser qu’un moment de crise n’est pas un temps de désespoir, mais d’opportunité. Nous sommes nés en crise, en défaite – la Crucifixion. Une fois que nous reconnaissons que nous sommes sous la Colère Divine, nous devenons éligibles à la Divine Miséricorde. Les disciplines mêmes de Dieu créent de l’espoir. Le voleur à droite est venu à Dieu par une crucifixion

Ce que les catholiques doivent faire pour survivre au jour du mal:

  • Les catholiques doivent éveiller leur foi, accrocher un crucifix dans leurs maisons pour leur rappeler qu’ils ont une croix à porter.
  • Réunir sa famille chaque soir pour prier le rosaire.
  • Participer à la Sainte Messe chaque jour, en présence de notre Seigneur Eucharistique, en particulier dans les paroisses où les pasteurs sont conscients des besoins du monde, et donc des cérémonies de réparation. […]
  • Ceux qui ont la foi feraient mieux de rester en état de grâce et ceux qui n’en ont pas feraient mieux de commencer à découvrir ce qu’ils signifient, car dans l’âge à venir il n’y aura qu’une seule façon d’arrêter tes genoux tremblants, et ce sera de t’agenouiller et de prier. […]
  • Prier pour St. Michel, [lui disant]: O Michel, Prince du Matin, qui a conquis Lucifer qui se ferait un dieu. Quand le monde a craqué à cause d’un ricanement au ciel, tu t’es levé et tu as descendu des sept cieux l’orgueil qui regardait le Très-Haut. [Alors maintenant canalise le monde et purge le de la pourriture et de l’émeute. Règne sur le monde jusqu’à ce que tout le monde soit tranquille. Seulement, établissez quand le monde est brisé ce qui est non brisé, la Parole.]
  • Prier la Vierge en lui disant: C’est à vous, en tant que Femme qui a reçu le pouvoir d’écraser la tête du serpent qui a menti aux hommes en leur disant qu’il seraient comme des dieux. Puissiez vous, qui avez trouvé le Christ quand il était perdu pendant trois jours, le retrouver, car notre monde l’a perdu. Donne à l’incontinence sénile de notre verbiage la Parole. Et, comme tu as formé la Parole [faite chair] dans ton sein, forme-Le dans nos coeurs. Dame du Bleu du Ciel, dans ces jours sombres, allume nos lampes. Rends-nous la lumière du monde, afin qu’une lumière puisse briller, même en ces jours de ténèbres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s